Tout savoir sur le vin australien

©Kwest

La viticulture existe en Australie depuis le début du 19ème siècle. Si les épidémies ravageuses ont longtemps amené la plupart des producteurs à faire du vin fortifié et industriel, on assiste depuis les années 70 à un retour des vins originaires d’Australie aux plus prestigieuses tables du monde. Les jeunes domaines en quête d’identité côtoient ainsi des cultures anciennes, donnant au paysage viticole australien un intérêt particulier.

 Viticulture et vin australien

Si la tradition viticole australienne n’est pas aussi ancienne et chargée d’histoire que celle d’Europe, elle est tout de même riche d’une grande variété de cépages et de plusieurs périodes historiques.

La toute première tentative de culture viticole australienne date de la fin du 18ème siècle, lorsque des prisonniers de Sydney en manque d’activité plantèrent quelques vignes. Quelques années après cette tentative infructueuse, deux investisseurs, John MacArthur et Gregory Blaxland, créèrent le premier domaine viticole privé d’Australie. Mais l’on considère officiellement que la viticulture dans le pays est née en 1833 dans la Hunter Valley près de Sydney, sous l’influence de l’Écossais James Busby qui a donné une véritable identité au vin australien en important des boutures de syrah originaires de France et d’Espagne.

Alizada Studios

Malgré une longue épidémie de phylloxéra, l’insecte fléau des vignes, la viticulture s’est ensuite répandue en Australie, se concentrant en grande partie sur les régions du sud et du sud-est, souvent près des grandes villes du pays. Ainsi, près de Melbourne, dans la région de Victoria, se situe le vignoble de Yarra Valley, tandis que Margaret River est proche de la ville de Perth. Adélaïde est entourée de vignobles, avec Barossa Valley au nord et MacLaren Vale au sud, tandis que Hunter Valley côtoie Sydney. En revanche, certains grands vignobles sont plus isolés, comme Tamar Valley en Tasmanie.

 Sélection des meilleurs vins australiens

Au niveau des vins rouges, l’Australie propose quelques cuvées aujourd’hui considérées comme exceptionnelles. Parmi celles-ci, la fameuse Hill of Grace du domaine Henschke, dont les vignes datent du 19ème siècle. Cette cuvée très rare n’est cependant pas seule : le domaine Henschke, situé dans l’Eden Valley, a une production très importante de vins d’exception (40 000 bouteilles par an) au parfum fruité et au goût raffiné et frais.

Dans un style différent, les vins du domaine Mount Langi Ghiran dans les Grampians surprendront les papilles des curieux. C’est un vin jeune, reconnu internationalement depuis 1994, qui présente au nez des parfums fruités, propriétés conférées par le syrah qui recouvre 80% du domaine.

Dans la Barossa Valley, le domaine le plus intéressant est certainement le domaine Torbreck. Également un vin jeune, il s’inspire par sa conception et sa composition des vins bordelais, ayant de très vieux plants de syrah pour principal support. Ce vin australien, à l’instar de la cuvée Hill of Grace, est très rare (et très onéreux!). Les cuvées Descendant et Run Rig font partie des classiques du domaine. C’est un vin bien souvent corsé, vigoureux, au nez de violette ou de lavande.

magdal3na

Le centenaire domaine d’Arenberg produit de nombreuses cuvées reconnues. Ce domaine de la McLaren Vale propose même un vin des plus curieux : la cuvée The Dead Arm, issue de pieds de syrah touchés par un champignon, qui se caractérise par des senteurs subtiles qui s’embellissent après 5 à 7 ans en cave.

L’Australie n’est pas non plus en reste du côté des vins blancs. Par exemple, le vignoble Cape Mentelle, situé dans la région de Margaret River et propriété de Moët et Chandon, propose des vins sophistiqués, aux parfums parfois mentholés comme pour le Trinder’s.

Autre propriété de Moët et Chandon, le domaine Green Point produit des vins blancs et pétillants étonnants et plutôt bon marché. Ils constituent une approche en douceur du vin d’Australie, tout en finesse et en élégance.

Nos suggestions de programmes